Le passage d’un plan de formation à un plan de professionnalisation

Par , le 14/12/2015

La nouvelle réglementation associée à la modification profonde du financement de la formation professionnelle amène les entreprises à révolutionner leurs pratiques. En effet, la sécurisation des parcours ainsi que les obligations de formation et de certification doivent conduire les responsable formation à passer du plan de formation au plan de professionnalisation.

Les éléments déclencheurs de la création d'un plan de professionnalisation

Même si l’obligation de mettre en place un plan de formation et de le présenter au comité d’entreprise n’a pas disparu et est même renforcé par la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, la réalisation d’un plan de professionnalisation devient primordiale pour le devenir des parcours professionnels des salariés.

En effet, la réforme de la formation a un double objectif :

  • sécuriser les parcours des salariés et plus particulièrement des personnes les moins qualifiés
  • amener les entreprises à investir dans la formation pour pérenniser les emplois et les structures. Il faudra donc que les des états d’esprits évoluent par étapes : de l’achat de formation à l’investissement en formation

La formation a longtemps été considérée comme une « cagnotte » qu’il faut dépenser au plus vite dans de nombreuses entreprises. De plus, on remarque que les formations obligatoires et réglementaires ont petit à petit pris une place primordiale dans le budget global formation pour sécuriser l’entreprise des risques associés.

Actualité : La formation des chômeurs favorise le retour à l’emploi de la moitié d’entre eux - Tissot Formation

Néanmoins, ces dernières années, le champ de la formation professionnelle a connu une nouvelle période d’accélération, avec l’intégration de l’obligation de présenter la stratégie d’entreprise avant de parler d’orientation formation comme l’a rappelé la loi relative à la sécurisation de l’emploi en 2013 et la loi REBSAMEN sur le dialogue social en août 2015 puis l’obligation de travailler sur les perspectives d’évolutions professionnelles dans le cadre des entretiens professionnels.

Tous ces éléments amènent donc les responsables formation à reconsidérer leurs pratiques en alliant besoin de sécuriser l’entreprise face aux nouveaux enjeux imposés par la loi et maîtrise des budgets en ayant une excellente maîtrise du financement de la formation.

 

Une mise en place progressive

L’année 2015 a été une année de transition pour l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle.

En effet, au cours du 1er semestre, les OCPA, les entreprises ainsi que les organismes de formation ont essayé de trouver leur marque dans un contexte réglementaire en cours de construction. Si dans un premier temps, les responsables formation ont été attentistes pour mettre en œuvre leur plan de formation 2015 car ces derniers étaient en attente d’une formalisation des listes éligibles au Compte Personnel de Formation, une fois la formalisation établie, les budgets formation furent optimisés.

Cependant, les enjeux de la réforme professionnelle pour l’ensemble des acteurs vont beaucoup plus loin que cela. En effet, dans le cadre de la préparation du plan de formation 2016, il convient de passer à une nouvelle étape : celle d’entrer dans les parcours de professionnalisation pour pouvoir permettre aux salariés de garder leur employabilité et surtout d’accéder aux fonds de la professionnalisation. Cela passera indéniablement par des périodes de professionnalisation en particulier, pour maintenir les budgets formation dans une enveloppe « raisonnable » pour l’employeur.

Pour cela le responsable formation va devoir adopter une toute autre démarche notamment lors de l’analyse des besoins en formation, beaucoup plus construite qu’auparavant et s’attarder sur les parcours individuels des salariés.

L’année 2016 constituera donc un premier « galop d’essai » pour les responsables formation.Ce dernier pourra d’ailleurs utiliser le document d’’entretien professionnel qui va constituer un outil clé dans cette démarche. Ce sera l’occasion d’intégrer l’ensemble des compétences acquises par la formation, de déterminer les compétences à avoir pour chaque métier, puis de mesurer les éventuels écarts à combler.

 

Une évolution future grandissante

Dans ce changement profond du traitement de la formation, les missions du responsable de formation sont en cours d’évolution. A terme, le responsable formation deviendra probablement « responsable de la professionnalisation ».

Formations sur le même sujet :