Pourquoi l’ingénierie financière va-t-elle au-delà du financement de l’action de formation ?

Par , le 27/04/2015

Les entreprises les plus aguerries en matière de formation le savent bien : pour « optimiser le budget de formation » il ne s’agit pas seulement pour le responsable formation de mettre en face de chaque action de formation le dispositif de financement qui lui correspond : l’ingénierie financière de la formation est bien plus vaste et doit s’intégrer à la politique formation.

Actualité : Pourquoi l’ingénierie financière va-t-elle au-delà du financement de l’action de formation ?

Le travail sur le financement de la formation ne se limite pas aux coûts pédagogiques et aux frais annexes d’une action de formation.  De même, la connaissance des dispositifs de financement de la formation ne représente qu’une partie des compétences nécessaires au responsable formation. La formation représente des enjeux financiers considérables qui nécessitent d’être dans l’anticipation et la construction plutôt que dans la réaction et le traitement « au coup par coup ». Plus largement,  le financement optimisé d’une action de formation doit être l’aboutissement d’une démarche construite qui va allier ingénierie de formation, ingénierie pédagogique et l’ingénierie financière de la formation.

Le responsable formation doit avoir tout d’abord une compréhension fine de la stratégie d’entreprise et de ses impacts opérationnels pour mettre en place une politique de formation adaptée.

Déterminer des objectifs pédagogiques réalistes et des solutions de formation en phase avec les besoins du terrain, lui permettront de trouver les modalités de formation qui amèneront à la montée en compétences des collaborateurs au meilleur rapport qualité/prix. Car c’est bien en travaillant sur la meilleure adéquation entre le besoin et la solution apportée qu’il est possible d’obtenir un premier niveau d’optimisation financière.

C’est également de cette manière qu’il pourra évaluer l’impact de la formation sur la montée en compétences et  travailler sur  le retour sur investissement (ROI) généré, ce qui représente un second niveau d’optimisation.

Le responsable formation doit ensuite maîtriser la technicité de son métier et s’appuyer sur son interlocuteur privilégié : son conseiller OPCASa connaissance de la réglementation de la formation, des dispositifs de formation et de leur utilisation, représentent le socle minimum de connaissances que le responsable formation doit posséder pour pouvoir amorcer sa réflexion sur le financement. Son expertise en ingénierie financière de la formation va relever alors de sa capacité à allier sa connaissance de l’entreprise, des modalités pédagogiques, des intervenants et des dispositifs de formation pour établir une première ébauche de plan de formation.

Il s’agit par exemple, pour le responsable formation d’identifier les pistes de travail qui vont lui permettre d’optimiser son budget de formation. On pourra citer par exemple : l’optimisation des achats, le développement de la formation interne, la  réflexion sur de nouvelles modalités pédagogiques, la limitation des coûts de déplacement, … C’est alors que la  rencontre avec le conseiller OPCA pourra être programmée.

Grâce à ce travail préparatoire,  il a été établit un projet d’entreprise en matière de formation qui permet facilement d’identifier les populations à former et les types de formation à mettre en place. Le conseiller OPCA  permettra alors au responsable de formation, dans certaines conditions, de mobiliser une variété de fonds. (Plan, Professionnalisation, FPSPP, FSE, Région…).

Ces dispositifs, permettront alors de sécuriser l’intégration de nouveaux collaborateurs, d’assurer l’employabilité des collaborateurs et de les fidéliser. Ainsi le travail d’ingénierie financière, au-delà du financement pur d’une action de formation permet à l’entreprise de se poser sur sa stratégie, sur la professionnalisation de ses collaborateurs pour assurer la pérennité de la structure.

Formations sur le même sujet :