Prévention des risques psychosociaux : l’expertise des entreprises

Par , le 18/04/2013

L’obligation de considérer des risques psychosociaux dans les entreprises remonte désormais à plusieurs années. Il est toutefois davantage pris en compte ces derniers temps avec une reconnaissance en justice, mais également de nouvelles informations à diffuser dans chaque société.

Les obligations de prévention des risques psychologiques au travail

RPSUn stress important au travail , un mal-être prononcé et des difficultés à communiquer sont souvent les premiers signes d’une détresse morale, apparentés aux risques psychosociaux. Ceux-ci sont aujourd’hui de plus en plus nombreux malgré le développement des formations sur le développement personnel, d'ailleurs plébiscitées par les salariés eux-mêmes.

Depuis 2002 et la loi de modernisation, la santé mentale dans les sociétés est notamment prise en compte par les tribunaux lors d’actions en justice. Celle-ci a trouvé un nouvel écho depuis le 8 août 2012, avec l’obligation, pour toutes les entreprises de plus de 20 salariés, d’afficher les articles du Code pénal concernant le harcèlement moral et sexuel. 

Il doit également être laissé à la disposition de chaque employé le document unique d’évaluation des risques professionnels (Duer) dans toutes les sociétés, sans exception. Celui-ci comprend deux volets : d’une part la détection des risques, d’autre part la mise en place d’un plan de prévention.

Risques psychosociaux : les outils déployés en entreprise

Que ce soit à la suite d’une réorganisation professionnelle ou d’une pression hiérarchique trop forte, chaque société peut mettre en place des moyens pour déceler les difficultés rencontrées par les employés, que ce soit au niveau d’un service ou de façon individuelle.

Les opérations de prévention peuvent prendre différentes formes, telles que la révision de l’organisation au sein de l'entreprise, ou la tenue de formations pour les managers afin de les aider dans la gestion de leur équipe dans ces situations.

Le choix et l'instauration de ces solutions peuvent être confiés à des conseils extérieurs. Ceux-ci offrent un autre avantage, celui de l’impartialité, pour permettre à chaque salarié de parler plus librement.

Enfin, l’ensemble de ces moyens est généralement bien accueilli par les tribunaux en cas de procédure, mettant en avant la volonté de prévention des risques psychosociaux dans l’entreprise.

Formations sur le même sujet :