Quel avenir pour la formation à l’heure du numérique ?

Par , le 30/06/2014

Rien ne peut désormais se passer sans être en lien avec l’outil informatique et le Web. La formation professionnelle n’échappe pas à cette évolution avec l’émergence de nouveaux supports et une question : quelle forme prendra la formation d’ici quelques années ?

 Actualité : Quel avenir pour la formation à l’heure du numérique ? - Tissot Formation

MOOCSPOC, e-learning, ces termes vous disent obligatoirement quelque chose. Ils sont aujourd’hui au cœur des supports de formation venant suivre les nouvelles tendances d’apprentissage. Mais sont-ils réellement performants avec l’arrivée de la génération Y ? Ère du numérique et génération de l’Internet, tout passe désormais par le Web, à la fois source d’information et moyen de communication

De cette évolution se pose la question des apprentissages quand quelques clics suffisent à obtenir une information complète. C’est aussi la baisse de l’attention, cible de la culture zapping qui est souvent pointée du doigt. En réponse à ces nouvelles habitudes issues de la (r)évolution culturelle et professionnelle désormais amorcée, la formation professionnelle a déjà effectué les premiers pas en revoyant ses outils pour allier deux modes d’apprentissage par exemple, à l’image du blended learning.

Reste pourtant un pari à réussir, celui de la fidélisation. Sur l’exemple des MOOC, seulement 5 à 15 % des inscrits arrivent aujourd’hui à la fin des cours.

Et la formation de demain ?

Cette fidélisation est donc l’enjeu à relever avec de nouvelles idées qui se mettent déjà en place. Cela passe notamment par un élargissement des barrières de la formation pour la transposer sur d’autres supports. Exit alors le présentiel avec des heures d’apprentissage pur avant de retourner à son quotidien.

Les nouvelles solutions de formation proposent de nombreux outils extérieurs pour prolonger ce temps d’apprentissage au-delà de celui qui lui est en principe alloué. Vidéo, quizz font partie de ces procédés, associés à un autre, celui du social learning qui permet d’accéder à l’apprentissage communautaire pour poser ses questions et bénéficier de réponses d’experts sur des points nécessitant un approfondissement.

Mais une autre forme de développement des connaissances pourrait profondément modifier le secteur, utilisant le ​smartphone. Toujours dans la poche ou à la main, il permet de lire des applications en tous lieux, que ce soit dans les transports ou entre deux rendez-vous. Ce procédé déjà en test auprès des étudiants a également une qualité bien cachée derrière son apparente simplicité d’utilisation, celle de rendre beaucoup moins facile le zapping. Le résultat se traduit alors par la fidélisation. Une façon de résoudre la problématique actuelle.

Formations sur le même sujet :