Rapport Gallois : la formation continue pour chaque salarié

Par , le 07/11/2012

Le rapport Gallois, rendu public le 5 novembre 2012, préconise de développer les actions de formation continue. Il relance notamment l’idée d’un compte individuel de formation. Celui-ci devrait permettre, à chaque travailleur, d’élever son niveau de qualification. Une idée à laquelle le gouvernement a aussitôt répondu…

L’augmentation du potentiel des salariés par la formation professionnelle

Les 22 propositions du rapport Gallois* s’intéressent, comme annoncé, à la formation professionnelle. En lien avec l’idée de doubler le nombre d’apprentissages en alternance durant le quinquennat, le Commissaire général à l’investissement a donc mis en avant la formation continue, préconisant un « débat national large », mais également la fin de la tendance au raccourcissement des périodes de formation.

Le rapport propose deux points prioritaires pour développer les compétences des salariés et répondre aux besoins de qualification des entreprises, y compris dans l’industrie.

Photo  : Matignon/Benoit Granier.

Le retour du compte individuel de formation

Premier d’entre eux, le développement de formations qualifiantes et diplômantes. Prolongeant l’idée d’une meilleure formation initiale, c’est ainsi celle de la formation tout au long de la vie qui est à nouveau proposée.

Le rapport précise clairement les intentions : « L’objectif, pour tout salarié, d’une progression d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie active a été reconnu ; il s’agit maintenant de « passer à l’acte » ».

Cette idée devrait s’accompagner de la mise en place d’un compte individuel de formation, déjà avancé par le gouvernement, et attaché non au statut, mais à la personne. Il aboutirait, entre autres, à la fusion du CIF et du DIF. 

La formation professionnelle pour les salariés les moins qualifiés

La seconde orientation du rapport Gallois concernant la formation professionnelle, porte, elle, sur l’effort de formation à entreprendre à destination des travailleurs les moins qualifiés. L’objectif est de leur permettre d’évoluer dans leur entreprise, mais également en dehors.

Les régions sont invitées à jouer un rôle de premier plan pour faciliter et organiser ces formations, en lien avec les organismes collecteurs.

 

 * Pour en savoir plus, consultez l’intégralité du rapport Gallois

 

Au 1er janvier 2015, le compte personnel de formation remplace le DIF. Découvrez ce qui va changer :

Compte personnel de formation : comment le salarié peut-il mobiliser son compte ?

Compte personnel de formation : comment est-il alimenté ?

Compte personnel de formation : qu’advient-il du DIF ?

Compte personnel de formation : qui prend en charge la rémunération du salarié en formation ?

Compte personnel de formation : quelles sont les formations éligibles ?

 

> Découvrir le dossier complet

 

Téléchargement gratuit :

TéléchargementTéléchargez notre dossier complet sur la réforme de la formation professionnelle

Formations sur le même sujet :