Révision du taux d’acceptation au Fongecif Ile-de-France

Par , le 06/07/2010

Suite à la crise, le Fongecif, qui devrait dépasser le barre des 100 000 visites en 2010, a décidé de recentrer son travail sur les publics prioritaires. Les entreprises de la région qui financent le Fongecif Ile-de-France ont subi la crise de 2009, ainsi que la fin à la compensation du changement de statut de seuil de contribution pour les entreprises de 10 à 20 salariés (11 millions d’euros en moins).

Concentration sur les publics prioritaires

« En 2010, une demande de Congés individuels de formation (CIF) sur deux ne pourra pas être financée. ». Le Fongecif d'Ile-de-France a décidé de s'occuper plus spécifiquement des publics prioritaires : « les salariés non qualifiés, de plus de 40 ans, issus d'entreprises de moins de 250 salariés (TPE-PME) et qui veulent se reconvertir. ».

Cette année, les titulaires de licence ou de Master, jeunes diplômés, ont très peu de chance de voir leur projet aboutir. En 2009 déjà, 78 % des personnes ayant profité du congé individuel de formation (CIF) étaient des employés ou des ouvriers, et 84 % avaient un niveau inférieur à bac +2.


Avenir du Fongecif Ile-de-France

En 2011, le Fongecif Ile-de-France pense déjà devoir faire face à une augmentation continue de la demande de CIF et à une stabilisation des ressources. Luc Tassera, le président du Fongecif Ile-de-France a d'ores et déjà déclaré que l'organisme devrait, dès 2011, « envisager d'appliquer des priorités de financement sur des dispositifs comme le bilan de compétences ou la VAE ».


Les Editions proposent de nombreuses formations professionnelles pour les personnes intéressées par une reconversion : formation procédures AT – MP, cursus Responsable des ressources humaines.