SMIC : les indices 2013

Par , le 03/01/2013

Après le coup de pouce accordé au salaire minimum en juillet 2012, la progression du SMIC au 1er janvier 2013 se limite à l’augmentation légale, sans nouvelle hausse. Une décision sans grande surprise, qui convient également à la plupart des organisations syndicales.

Le niveau de rémunération du SMIC en 2013

Le SMIC est traditionnellement revu tous les 1er janvier de chaque année. Cette hausse mécanique est liée à l’évolution des prix à la consommation hors tabac, pour les ménages dont le chef de famille est ouvrier ou employé. 

Une revalorisation peut également intervenir lorsque les indicateurs économiques présentent une évolution de l’indice des prix supérieure à 2 %. Cette hausse est automatique et est notamment intervenue en 2008 et 2011. 

Au 1er juillet 2012, le SMIC a connu une hausse intermédiaire de 2%, répartie comme suit :

  • 1,4% au titre de l’inflation entre décembre 2011 et mai 2012 au titre de l’inflation entre décembre 2011 et mai 2012 par anticipation sur la revalorisation prévue au 1er janvier 2013 ;
  • 0,6% avec, pour origine, un coup de pouce du gouvernement;

Pour 2013, 

  • La hausse du SMIC au 1er janvier est limitée à la revalorisation légale, soit 0,3%, avec un montant du SMIC 2013 s’élevant à 9,43€ brut de l’heure

Retrouvez tous les montants du SMIC au 1er janvier 2013 dans notre article « Montant du SMIC 2013 ».

La revalorisation des salaires due à l’augmentation du SMIC

Chaque responsable de la paie se doit de vérifier qu’aucun salaire jusque-là au-dessus du SMIC ne soit désormais en dessous. Dans ce cas, il convient alors d’appliquer la nouvelle rémunération du salaire minimal. 

Le montant à comparer est le salaire de base mais également :

  • Les avantages en nature ;
  • Les primes de vacances ou de 13ème mois pour les mois où ces primes sont payées;
  • Les primes d’activité (productivité, rendement, etc.)

En revanche, les primes d’ancienneté et les remboursements de frais sont exclus de la rémunération à comparer au SMIC.

Pour en savoir plus sur les éléments à retenir où non dans le calcul de la rémunération à comparer au SMIC, les Editions Tissot vous proposent un dossier de synthèse.

La réforme du mode de calcul du SMIC

2013 devrait également voir la mise en place d’un nouveau mode de calcul pour cette rémunération minimale. L’objectif est d’être au plus près de l’inflation telle que perçue par les foyers, notamment avec les hausses tarifaires du gaz, de l’électricité, de l’alimentation et des loyers. 

Un nouvel indicateur devrait également voir le jour, prenant en considération non plus le salaire horaire de base ouvrier, mais une donnée plus large englobant le salaire de base des employés. 

L’indexation sur l’évolution du PIB, longtemps envisagée, est, pour sa part, provisoirement abandonnée. 

Ce nouveau mode de calcul devrait s’appliquer pour le calcul du SMIC 2014.

Formations sur le même sujet :