Un accord pour sécuriser l’emploi en Champagne-Ardenne

Par , le 19/02/2014

La région Champagne-Ardenne vient de signer un accord avec les partenaires sociaux de la collectivité pour offrir un cadre de soutien aux entreprises en difficulté et permettre la sécurisation des emplois. Cet accord est l’un des premiers du genre, conclu en France.

Pallier les difficultés des entreprises et sauver les emploi

actualité : Un accord pour sécuriser l’emploi en Champagne-Ardenne - Tissot formationC’est un accord d’un nouveau genre qui a été signé entre les partenaires sociaux et la région en Champagne-Ardenne, entrant dans le cadre des moyens mis en œuvre pour la sauvegarde de l’emploi. Conclu le 20 janvier 2014 et faisant écho à l’accord-cadre national signé le 9 octobre dernier, cet accord a pour objet de proposer une aide aux entreprises en difficulté en intervenant sur la sécurisation des activités professionnelles et en développant les compétences des salariés.

L’un des premiers points concerne le soutien à la mise en œuvre de formations comme alternatives au chômage partiel, utilisé par les PME et grands comptes, ou s'inscrivant durant ces périodes pour permettre aux employés de développer leurs acquis et ainsi répondre aux mutations de l’entreprise, souvent indispensables pour poursuivre l’activité.

La mise en avant des formations pour sauvegarder l’emploi

Les formations proposées dans le cadre de cet accord portent sur des demandes de CIF pour permettre au personnel qui le souhaitent de donner vie à un projet personnel de reconversion ou de qualification, et la mise en œuvre d’un plan plus vaste au sein de l’entreprise, qui devra d’ailleurs faire l’objet d’une consultation préalable des représentants du personnel.

Les organismes mis en avant dans cet accord régional sont d’abord les OPCA. Celles-ci viendront en effet accompagner directement les sociétés dans la mise en place des formations et la gestion financière de chaque plan de soutien, notamment en sollicitant d’autres moyens, que ce soit auprès des FPSPP, de l’État ou du Conseil régional.

Cet accord est conclu jusqu’au 31 décembre 2015.

Formations sur le même sujet :