Un contrat d’insertion professionnelle intérimaire pour les demandeurs d’emploi en difficulté

Par , le 29/04/2011

Un contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire, ou CIPI, a été mis en place afin d’aider les demandeurs d’emploi les plus éloignés du marché du travail. Grâce à ce contrat proposé, entre autres, par le Pôle Emploi, il est possible d’allier formation professionnelle et mission d’intérim.

La réinsertion professionnelle grâce à la formation

Le CIPI, Contrat d'Insertion Professionnelle Intérimaire, a été conçu dans le but de permettre à des demandeurs d'emploi en grande difficulté (âge, handicap, difficultés familiales…), d'intégrer ou de réintégrer le marché du travail.

Grâce à un système d'alternance entre formation professionnelle et mission d'intérim, ces demandeurs d'emploi ont la possibilité de gagner leur vie, et de trouver des emplois fixes en acquérant de véritables compétences (cursus Responsable des ressources humaines, formation Responsable de la paie BTP). Le CIPI s'adresse en particulier aux jeunes sans expérience professionnelle, aux demandeurs d'emploi de plus de 45 ans, aux bénéficiaires du RSA, aux demandes d'emploi de longue durée… Pendant la durée de leur contrat, les intérimaires sont rémunérés au moins au SMIC durant les périodes de formation, et à un salaire « normal » durant leurs missions.

Les modalités du Contrat d'Insertion Professionnelle Intérimaire

Le Contrat d'Insertion Professionnelle Intérimaire est d'une durée de 210 heures ou de 480 heures. Lorsque le CIPI se déroule sur 210 heures, l'intérimaire bénéficie de 70 heures de formation théorique, de 35 heures de formation pratique, et de 105 heures de missions. Lorsqu'il s'étale sur 480 heures, le demandeur d'emploi suivra une formation théorique allant de 70 heures au tiers de la durée du contrat, une formation pratique de maximum 35 heures. Il effectuera ses missions selon l'aménagement choisi pour ses formations professionnelles.

En ce qui concerne le financement de ce contrat, l'OPCA de la branche professionnelle concernée, finance sur les fonds des collectes au titre de la professionnalisation (0.5 % et 0.15 %). L'OPCA gère également les actions de bilan à hauteur de 12 €/heure, pour une durée n'excédant pas 14 heures.

L'OPCA désignée paiera aussi les différents frais durant les périodes de formation à hauteur de 18 € pour les actions de formation par un organisme extérieur, et de 6 € pour les formations professionnelles pratiques en entreprise.

Rédigé le 29 avril 2011, par Elisabeth Carteron.

Formations sur le même sujet :