Un nouvel outil de motivation dans l’entreprise : la ludification

Par , le 03/04/2014

Les solutions de formation et de motivation dans l’entreprise se multiplient avec une tendance de plus en plus marquée, celle de rendre toujours plus ludique les apprentissages, mais également motiver et améliorer la productivité par le jeu.

Un nouvel outil de motivation dans l’entreprise : la ludification

Le jeu pour apprendre et travailler efficacement

Ludification, gamification, voici des termes avec lesquels chaque dirigeant va devoir rapidement se familiariser. S’appliquant tant à la formation professionnelle qu'à la vie en entreprise, ces nouvelles solutions managériales ont pour objectif de motiver, augmenter la productivité et faciliter les apprentissages.

Rappelant les serious games déjà utilisés en formation professionnelle de façon individualisée, c’est donc bien le jeu et le challenge qui sont ici proposés avec l’idée de développer l’implication des salariés par des applications ludiques. Un point diffère en revanche afin d’obtenir les meilleurs résultats, y compris dans le cadre de sessions de formation, celui du travail collaboratif entre les salariés par la mise en place de défis et challenges à remplir à plusieurs. Une technique qui met aussi en avant tout l’art du management.

Des règles précises de mise en œuvre pour répondre aux objectifs

Pour fonctionner, la ludification doit d’abord être clairement expliquée dans sa forme et ses objectifs et s’intégrer aux processus existants, que ce soit au sein de l’entreprise ou dans le cadre des formations pour développer les compétences. Elle fait alors appel à une notion pourtant de plus en plus oubliée, celui du travail en équipe, au détriment de l’individualisme qui a longtemps était la règle.

La stimulation est immédiate et a déjà fait ses preuves, apportant gain de productivité et motivation, deux points essentiels assurant aussi à chaque structure professionnelle de pouvoir mettre en place avec succès les changements indispensables pour améliorer la compétitivité.

Selon une étude de Gartner ce sont aujourd’hui 70 % des 2 000 plus grandes entreprises au monde qui devraient avoir recours à cette nouvelle méthode dès cette année.

Formations sur le même sujet :