Une nouvelle convention-cadre entre l’État et le FPSPP, en faveur de la formation professionnelle

Par , le 05/03/2013

Arrivée à son terme, la précédente convention-cadre signée entre l’État et le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) a laissé place à un nouvel accord, signé pour trois ans. L’occasion de définir les nouveaux objectifs en matière de formation professionnelle.

Favoriser le retour à l’emploi par la formation professionnelle

Une convention laisse place à une autre. Ainsi, État et FPSPP ont signé une nouvelle convention-cadre le 12 février dernier. Celle-ci, applicable entre 2013 et 2015, a été l’occasion de fixer les prochains objectifs pour les mois à venir avec, dès à présent, la définition d’une ligne principale : celle de venir en aide aux salariés et demandeurs d’emploi « dont le déficit en formation fragilise l’entrée, le maintien, l’évolution ou le retour dans un emploi ».

Pour cela, trois axes principaux ont été définis :

  • Favoriser l’accès à l’emploi des jeunes ;
  • Renforcer le maintien et l’évolution dans l’emploi des salariés les plus fragiles ;

  • Sécuriser les salariés et les demandeurs d’emploi connaissant des mutations économiques et des reconversions professionnelles.

L’illettrisme, autre action de formation privilégiée

Pour permettre à chacun de ces points de trouver une réponse efficace, l’enveloppe financière qui accompagne cet accord a été fixée à 892 millions d’euros pour 2013. Ce premier budget servira notamment au financement d’actions en POE (préparation opérationnelle à l’emploi) et des formations liées aux contrats de professionnalisation, en direction des jeunes.

Une autre cible sera également au cœur du dispositif mis en place en 2013 : celui de la lutte contre l’illettrisme, à définir comme « grande cause nationale 2013 » pour les ministres du Travail et de la Formation professionnelle, Michel Sapin et Thierry Repentin. Pour cela, 54 millions d’euros vont être consacrés à l’organisation de formations pour lutter contre et pour la création de socles de compétences.

Enfin, une autre orientation est au programme de 2013. Elle devrait concerner la formation des emplois d’avenir, dont un appel à projets devrait être rapidement publié. 

Catégories de l'article :