Une partie des salariés français pourraient perdre 20h de DIF pour 2010

Par , le 09/12/2010

Le DIF crée en 2004 permet aux salariés français, de cumuler vingt heures de formation professionnelle tous les ans jusqu’en 2010. Le maximum possible étant cent-vingt heures, l’immense majorité des salariés du privé en CDI ont donc atteint le plafond de leur compteur.

Au 1er janvier 2015, le compte personnel de formation remplace le DIF. Découvrez ce qui va changer :

Compte personnel de formation : comment le salarié peut-il mobiliser son compte ?

Compte personnel de formation : comment est-il alimenté ?

Compte personnel de formation : qu’advient-il du DIF ?

Compte personnel de formation : qui prend en charge la rémunération du salarié en formation ?

Compte personnel de formation : quelles sont les formations éligibles ?

 

> Découvrir le dossier complet

 

Téléchargement gratuit :

TéléchargementTéléchargez notre dossier complet sur la réforme de la formation professionnelle

Trois possibilités pour ne pas perdre ses heures de DIF

Trois possibilités se présentent aux salariés, afin de ne pas perdre vingt heures de DIF (Droit Individuel à la Formation) cette année :

  • Ils peuvent ne pas les utiliser, et garder leurs 120 heures de DIF pour leur retraite. Cependant, ce n'est pas très utile, car cette sorte de Plan Epargne Formation ne rapporte aucun intérêt. De plus, même si le DIF est devenu portable avec la réforme de la formation professionnelle, son budget est largement réduit, avec 9,15 €/heure de DIF.
  • Les salariés peuvent également prélever avant le 31 décembre de cette année, les 20 heures qui seront recréditées sur le compteur de DIF 2011. Cependant, cela reste difficilement possible, car les entreprises et les OPCA n'ont pas les fonds nécessaires à la généralisation du DIF. En effet, à la moitié de l'année, les budgets dédiés à la formation professionnelle sont déjà liquidés.
  • Enfin, les salariés pouvaient également demander des formations longues afin de liquider leur compteur DIF. Cette solution restait la plus douloureuse pour les entreprises, car les formations sont coûteuses, et cela demande de gérer des départs massifs en fin d'année.

 

Les salariés pas encore prêts pour le DIF

Au moment de la création du DIF en 2004, les partenaires sociaux et le législateur avaient souhaité le rendre simple et accessible à tous. Cependant, le DIF reste une utopie, si les salariés n'ont aucune envie, aucun projet professionnel.

Le DIF reste une occasion ratée de se former professionnellement et de développer ses diverses compétences, si les salariés français ne savent pas l'utiliser correctement.

Formations sur le même sujet :